Aller travailler à vélo et être récompensé ? C’est bien vrai, grâce à une appli | Selle Royal

Aller travailler à vélo et être récompensé ? C’est bien vrai, grâce à une appli

Bike Culture & Tips
Aller travailler à vélo et être récompensé ? C’est bien vrai, grâce à une appli
Mai 2018

Lorsque l’on parle d’environnement, d’émissions et de durabilité, chacun d’entre nous pense, pour sa part, à la contribution qu’il pourrait apporter pour réduire la production d’agents polluants et de smog.
À ce propos, des initiatives comme Bike to School Day et Bimbi
mbici, dont nous avons parlées dans une newsletter récemment publiée, sont des événements qui visent à agir sur les consciences des plus jeunes et de leurs familles, en les invitant à se rendre à l’école à vélo, limitant ainsi les déplacements en voiture.
Un tel projet existe également pour les adultes et s’appelle Bike to Work Day: il s’agit d’un événement annuel qui, depuis 1956, aux États-Unis et au Canada, encourage l’utilisation du vélo pour se rendre au travail.
Pendant cette journée, qui se tient le troisième vendredi du mois de mai, les travailleurs sont incités à choisir le vélo comme alternative salutaire et sûre à l’utilisation des véhicules à moteur, en recevant des informations et des conseils sur la manière d’effectuer ce passage et le rendre de plus en plus définitif.
Désormais, ce type de choix est facilité par les nouvelles technologies et par le monde numérique qui offrent des outils de support vraiment utiles et novateurs.

L’exemple type est Jojob, la plate-forme qui, depuis un certain temps déjà promeut et certifie l’utilisation du covoiturage dans les entreprises, a récemment présenté deux intégrations à son service : le déplacement à pied et à vélo. En téléchargeant l'appli, en s’enregistrant et en allant sur ces nouvelles sections, il sera possible pour les employés des entreprises qui adhèrent à cette initiative, grâce à la technologie GPS, de tracer et de certifier le trajet parcouru pour arriver au bureau.
Aller au travail à pied ou à vélo permettra aux travailleurs d’accumuler une série de points, appelés "
feuilles d'or", avec lesquels des réductions seront appliquées pour les stations de ski et les parcs de jeux, ou de bénéficier des conventions passées avec les hôtels et les restaurants.
De plus, l’application, pour chaque voyage ou émission zéro, fournira un compte rendu sur l’économie réalisée par rapport à l’option covoiturage (en moyenne 20 centimes pour chaque Km) et sur les émissions évitées (130 g par Km).
Seulement en 2017, l’utilisation de l'appli pour le covoiturage a permis d’économiser 1.714.120 km et a empêché l’émission dans l’atmosphère de 222.835 kg de CO2.

Les concepteurs de la plate-forme espèrent que grâce à ces deux nouvelles fonctions, de nombreuses entreprises seront incitées à introduire de nouvelles structures et de nouveaux services dédiés aux amateurs de vélo, comme les parkings pour vélos et les vestiaires. Avec ces mesures, il sera possible de convertir un nombre de plus en plus important de personnes qui opteront pour le vélo comme moyen de transport pour se rendre au travail.
En définitive, un véritable pas en avant, voire un bond en direction de la mobilité durable, en attendant que soient adoptées des mesures encore plus décisives et structurelles en faveur de ces formes de mobilité. Comme par exemple en France depuis 2015, où le gouvernement verse une indemnité de 25 centimes par kilomètre parcouru à tous ceux qui choisissent le vélo pour aller travailler.
Grâce aux nouvelles technologies, les avantages dérivant du choix du vélo comme moyen de transport principal ne sont pas seulement liés à l’activité physique, au bien-être et à la durabilité, mais sont également de nature économique.

Et si le scepticisme perdure quant aux avantages que le vélo offre, il est toujours possible de se mettre à l’épreuve et vérifier personnellement les bienfaits de ces initiatives. Les événements comme le Bike to Work Day et le Bike to School Day sont pensés expressément pour les sceptiques!

 

Commentaires 0