Voici comment débuter la nouvelle année de la bonne pédale | Selle Royal

À bon jour bonne œuvre? Voici comment débuter la nouvelle année de la bonne pédale!

Bike Culture & Tips
À bon jour bonne œuvre? Voici comment débuter la nouvelle année de la bonne pédale!
Janvier 2018

Chaque nouveau départ implique l'envie de repartir à zéro ; qu'il s'agisse de se remettre tout simplement en forme après les fêtes de Noël ou d'entreprendre des projets de vie plus importants : le premier mois de l'année est symboliquement le meilleur moment pour penser à comment changer. 

Un premier petit pas dans cette direction pourrait être de faire quelque chose pour son bien-être personnel et l'environnement: devenir un bike commuter. Un commuter est quelqu'un qui aime être en plein air, qui aime découvrir des zones de la ville inaccessibles aux voitures, qui est disposé à sacrifier un peu de son confort pour améliorer l'environnement dans lequel il vit et qui, surtout, affronte la journée avec le sourire. Si vous possédez ces qualités, il est très probable que vous soyez déjà un bike commuter, peut-être même sans le savoir!

Nous avons déjà mentionné à quel point l'utilisation du vélo est un moyen de réduire les émissions et de maintenir le bien-être physique. C'est pourquoi nous pensons que se priver des véhicules motorisés serait le véritable tournant écologique de l'avenir. Mette en œuvre cette décision n'est pas si compliqué, contrairement à ce que l'on pourrait penser; nous souhaitons donc vous aider à faire le premier pas en vous suggérant quelques étapes simples afin que vous soyez prêts à adopter un nouveau style de vie. Commencer progressivement, en changeant d'attitude face à la quotidienneté:

  1. pour aller au travail, utilisez vos pieds ou le vélo (rappelez-vous toutefois qu'il n'y a pas d'obligation: s'il pleut, il neige, ou simplement si vous n'avez pas envie de pédaler, vous pouvez toujours prendre les transports en commun);

  2. si vous pensez que votre parcours est trop long ou difficile, utilisez une e-bike afin de moins vous fatiguez;

  3. laissez des vêtements de rechange dans votre lieu de travail et le nécessaire pour un brin de toilette rapide, de cette manière vous n'aurez pas de problèmes en cas de transpiration intense ou si vous arrivez mouillé. En alternative, prenez un poncho ou un kway avec vous pour éviter d'être pris au dépourvu si vous roulez sous la pluie;

  4. préparez votre vélo la veille et effectuez le trajet quelques jours à l'avance, ainsi vous connaîtrez exactement le temps nécessaire pour arriver à destination;

  5. assurez-vous que les lumières fonctionnent, que la chaîne soit graissée et que les pneus soient bien gonflés: se retrouver obligé de pousser le vélo à la main dans la circulation n'est pas une expérience très agréable;

  6. discutez avec d'autres cyclistes amateurs lorsque cela est possible. C'est incroyable de savoir combien d'informations sur les parcours alternatifs, sur les routes particulièrement encombrées ou même sur les ateliers où un vélo peut être réparé sur le champ, peuvent être échangées en parlant avec quelqu'un qui partage votre passion.

Il est bien sûr indispensable d'avoir la possibilité d'utiliser un vélo, mais il n'est pas indispensable qu'il soit de votre propriété ou qu'il soit très cher ou super équipé. Si le vélo vous appartient, il suffit de penser à quelques petites astuces pour le rendre adapté à votre usage. En voici quelques-unes:

  1. équipez-le d'un porte-bagages ou de sacoches latérales. Il est important d'avoir un espace pour ranger les objets utiles ou les vêtements de rechange sans devoir les transporter sur les épaules. Un sac-à-dos peut sembler un conteneur pratique, mais il peut résulter inconfortable et il risque surtout de vous laisser des traces de transpiration sur le dos ;

  2. assurez-vous qu'il ait de bons garde-boue, pour éviter d'arriver à destination avec des taches de boue ou de pluie si vous devez traverser des tronçons de route humides ;

  3. procurez-vous un cadenas : même si ce n'est pas un vélo d'une grande valeur économique, il s'agit de votre moyen de transport principal et il doit être protéger au mieux ;

  4. pour ne pas être pris au dépourvu en cas de pluie, il est important de penser aussi à empêcher que la selle se mouille. Il peut être utile de choisir un couvre-selle efficace ou une selle qui puisse être décrochée et transportée avec soi une fois que le vélo est garé. La selle Ta+Too de Selle Royal, grâce à cette particularité, a également le mérite indiscutable de décourager les vols.

Adoptez ce nouveau style de vie sans extrémisme et avec la bonne élasticité: ce un choix est destiné à changer vos habitudes pour le mieux, et non pas à vous forcer. Et s'il vous semble difficile de les changer radicalement, commencez progressivement, en prenant par exemple le vélo seulement deux fois par semaine ou en choisissant de profiter des services de bike sharing de votre ville.

Il ne vous reste donc qu'à monter sur la selle et partir à la découverte d'une nouvelle manière d'affronter la vie: celle de circuler sur deux roues.

            

Commentaires 0