Changer d’air favorise le bien-être. Selle Royal on Track arrive en Estonie. | Selle Royal

Changer d’air favorise le bien-être. Selle Royal on Track arrive en Estonie.

Bike Culture & Tips
Changer d’air favorise le bien-être. Selle Royal on Track arrive en Estonie.
Juin 2018

De nos jours, le bien-être est souvent évoqué comme synonyme de soin du corps, d’activité physique et d’équilibre mental dans la vie quotidienne : cours de pilates, yoga, salle de sport, esthéticienne, sauna, vélo, jogging, des pratiques toutes utiles et bienfaisantes.
Mais le bien-être ne peut pas faire abstraction des conditions environnementales dans lesquelles nous vivons, car courir ou pédaler fait du bien, mais il est préférable de le faire en respirant de l’air propre, loin de la circulation et de la pollution des villes. Oui, mais où ?
Après avoir traversé les vertes vallées du parcours cyclable du Neckar, Selle Royal on Track propose ce mois-ci un itinéraire vraiment spécial, dans le pays où, selon l’OMS, on respire l’air le plus propre du monde : l’Estonie.
Ici, on peut vraiment pédaler dans l’un des meilleurs milieux naturels du monde, en respirant de l’air pur à chaque coup de pédale.

L’Estonie est l’un des pays européens les plus appropriés pour être parcouru à vélo, surtout pendant la période allant de mai à octobre, où la neige et la glace ont fondu et les températures sont plus douces.
Le parcours proposé ce mois-ci s’appelle EE1 (Parcours Cycliste National numéro 1) et fait partie de l’itinéraire Eurovelo numéro 10 qui longe la mer Baltique. Il s’agit d’un parcours d’environ 975 km qui suit la côte estonienne dans chacune de ses criques, sur des chemins goudronnés mais aussi, en certains points, des chemins de gravier légèrement plus difficiles.
En profitant des longues journées de soleil de la saison d’été, nous vous conseillons de ne pas vous presser et de prendre le temps de vous arrêter pour admirer les magnifiques paysages qui s’offrent aux visiteurs qui les traversent à vélo.

Pärnu, la “capitale d’été” de l’Estonie, sera le point de départ de l’excursion à vélo : une ville joyeuse et animée par des événements culturels, même pendant la saison chaude, d’où l’on rejoint le petit bourg de Virtsu, en prévoyant une journée de plus pour visiter la proche île de Kihnu et les merveilleuses îles près de la côte, notamment celles de Muhu, Saaremaa et Hiiuma, caractérisées par de magnifiques paysages et par une incroyable variété animale et végétale.
En revenant à la terre ferme, la balade continue vers la péninsule de Noarootsi et les forêts de Nõva, autrefois peuplées par les suédois. Les routes côtières de cette partie du parcours ne sont pas en parfait état, mais le paysage vraiment suggestif fait oublier les difficultés.
L’étape suivant mène à Paldiski, ville qui accueillait autrefois de nombreux édifices de l’Armée Rouge, et se poursuit vers Tallinn, la capitale de l’Estonie, avec un parcours qui offre de merveilleuses perspectives sur la mer et les forêts.

En quittant Tallin, en direction du Parc National de Lahemaa, un autre grand spectacle de la nature se présente devant les cyclistes amateurs : d’immenses plages au sable très fin, des cascades, de petits villages aux maisons multicolores et des marécages où migrent de très nombreuses espèces d’oiseaux, autant d’éblouissement pour ceux qui traversent ce lieu magique. Ici, le parcours se déroule sur une vingtaine de kilomètres sur des chemins de terre et aboutit au fin fond des péninsules.
En sortant du parc de Lahemaa, direction Narva, ville où termine la partie estonienne du parcours Eurovelo. Parallèlement à la côte, vous serez une fois de plus frappés par la beauté du paysage : la nature, ici aussi, occupe le devant de la scène.
Difficile de dire à l’avance ce qui est le plus impressionnant dans ce pays. Ce qui est sûr, c’est qu’au bout de cet itinéraire, on se sent bien ; peut-être serez-vous un peu las, mais l’activité physique et l’air pur que l’on respire à pleins poumons sont sans pareils. Un air frais, léger, pétillant qui offre à chaque inspiration la belle sensation d’apprécier pleinement la vie et toutes ses merveilles.

Le meilleur moment pour enfourcher son vélo pour une longue excursion est quand le soleil resplendit sans être trop chaud, quand le vent souffle sans geler, quand la balade est une joie pour la vue et un plaisir pour le corps : Selle Royal on Track fait une pause et se prépare à repartir en voyage en septembre. Bon été à tous !

 

Commentaires 0