En mai, Selle Royal on Track vous emmène le long du fleuve des poètes | Selle Royal

En mai, Selle Royal on Track vous emmène le long du fleuve des poètes

Bike Culture & Tips
En mai, Selle Royal on Track vous emmène le long du fleuve des poètes
Mai 2018

Il n’y a rien de plus agréable au monde qu’une journée de soleil. Et si un ciel limpide et une douce température s’accompagnent du plaisir d’une ballade à vélo en pleine nature, la journée sera à tous les coups inoubliable.
Après avoir entrepris
l’Ecovia Litoral dans la douceur d’avril, le prochain voyage sur deux-roues proposé par Selle Royal part à la découverte de la région sud-occidentale de l’Allemagne, dominée par la nature verdoyante et autrefois appelée Souabe : le Baden-Württemberg.

C’est ici que coule le Neckar, un fleuve fort particulier qui naît d’un marécage et se jette dans le Rhin, dont les rives portent l’une des plus longues pistes cyclables de l’Allemagne : 357 chilomètres qui relient la petite ville de Villingen-Schwenningen, où le trajet commence, et Mannheim, où il termine.
Le parcours qui suit le cours du fleuve, en le côtoyant ou en s’éloignant parmi les champs cultivés et les réserves naturelles, permet de découvrir une partie de l’Allemagne et son passé important ; la première ville que l’on rencontre après avoir commencé la balade à vélo est Rottweil, enclave importante fondée en 73 après J.C. par les Romains et aujourd’hui encore la plus ancienne ville de la région, dominant un éperon rocheux au cœur de la Forêt Noire.
Un peu plus loin, toujours en suivant le lit du fleuve, on arrive à Tübingen, petite ville universitaire d’époque médiévale très animée : ici, le long du parcours cyclable, les pittoresques édifices, dont les couleurs des façades contrastent avec les volets des fenêtres, se reflètent dans le fleuve et capturent inévitablement le regard.

D’ici, la piste cyclable se développe vers le nord le long de routes goudronnées qui s’alternent avec des chemins de gravier et qui amènent à Stuttgart, l’une des plus grandes villes d’Allemagne, où les cyclistes sont directement projetés dans le vingt-et-unième siècle.
L’architecture moderne s’alterne ici avec des constructions plus anciennes et de grands espaces verts où les vélos sont toujours les bienvenus. Ici, en effet, les cyclistes jouissent d’une attention toute particulière ; les amateurs de vélo disposent de nombreuses ressources pour se déplacer en ville : des pistes cyclables, des aires de stationnement et de parking sures et des zones à circulation limitée expressément étudiées pour être à la disposition des amateurs de vélo de tout âge.

En sortant de Stuttgart, on replonge dans les imposants vignobles et les châteaux majestueux qui mènent à Heidelberg, où il est impossible de ne pas s’arrêter pour déguster un bon verre de vin et visiter le château et la vieille ville, véritable berceau du Romanticisme allemand.
On arrive enfin à Mannheim, dernière étape de la piste cyclable du Neckar, et la ville où Karl Drais créa en 1817 et enfourcha le premier vélocipède de l’histoire, la draisine.

À ce point, vous aurez traversé sans trop de mal les villes allemandes qui sont le lieu de naissance de certains des plus grands poètes romantiques allemands, comme Hölderlin, Uhland et Schiller : la piste cyclable du Neckar est presque complètement tracée en plaine, avec quelques petites pentes et de longs trajets en pleine nature et au milieu des bois, et donc parfaite pour toute la famille, même accompagnée de jeunes enfants à transporter dans les petites remorques.
Le meilleur moment pour monter en selle et partir à la découverte de la Souabe se situe entre avril et septembre; en cette période, les températures ne sont jamais excessivement chaudes et le soleil offre à tout le parcours des nuances et des parfums encore plus fascinants.

Si vous aimez pédaler en pleine nature, ce trajet est fait pour vous: découvrez comment organiser vos vacances à vélo en visitant le site www.germany.travel.

Selle Royal on Track vous attend le mois prochain avec de nouvelles idées pour vos vacances en deux-roues.

 
Commentaires 0