À la découverte de la Terre du Milieu | Selle Royal

À la découverte de la Terre du Milieu

People & Partners

À la découverte de la Terre du Milieu
Mars 2017

Parfois un voyage nous catapulte directement dans une aventure d'une autre époque que nous avons lue avec avidité; tandis que nous étions confortablement allongés sur l'herbe fraîchement coupée ou sur le sable chaud d'une plage, nous avons imaginé les monstres et les dragons habitants des landes désertes et sauvages.

Puis quelquefois, il arrive que le scénario bascule: sans nous en rendre compte, nous devenons protagonistes du récit... D’ailleurs, quelqu'un est peut-être en train de nous lire en ce moment! C'est ce qui arrive à Roberto Cassa, un jeune homme sur un vélo dans la Terre du Milieu, sur les traces des hobbits. Début mars, il a débarqué en Nouvelle Zélande, avec l'envie de se laisser surprendre par la nature sauvage de l'hémisphère austral et d'apprendre de nouveaux et fascinants styles de vie.

Pour rendre un tel voyage plus confortable, comme celui de Roberto, sur des routes parfois très raides, nous avons créé la selle Scientia, spécialement modelée sur les caractéristiques des os ischiatiques du cycliste et rembourrée avec 3D skingel pour réduire la pression sur les tissus mous et amortir les chocs. L'envie de Roberto de connaître, voir, ouvrir son cœur et son esprit au monde qui l'entoure n'a pas de limites et ni la fatigue, ni les imprévus ne l'effrayent.

Ainsi, quelques jours après son arrivée, lorsqu'il s'est trouvé au milieu d'un déluge, il n'a pas perdu son sang-froid. Pédaler s'est avéré très fatigant mais un vrai plaisir pour l'esprit, parce que filer à toute vitesse sous la pluie battante stimule énormément son esprit aventureux. Et pour conclure, malgré le mauvais temps, il a fait du zorbing, une invention de Nouvelle Zélande qui prévoit d'entrer dans une énorme boule transparente et de rouler tout en bas de la colline.

Quelle expérience fantastique!

Puis il s'est aussitôt remis en selle et s'est uniquement concentré sur comment rejoindre un lieu pour s'abriter du mauvais temps et se reposer pour la nuit. Pour éviter l'hypothermie, Roberto a adopté certaines mesures qu'il suit depuis toujours : il mange énormément et ne s'arrête jamais, pour éviter les indigestions désagréables. Ne pas pouvoir écouter la musique tandis qu'il pédalait a été pour lui un grand inconvénient, car celle-ci lui permet de distraire son esprit des idées qui pourraient devenir dangereuses : si vous vous trouvez seul dans un pays étranger, sous un orage qui semble infini et de plus, sur un moyen qui n'est pas couvert, il est très facile que la peur vous envahisse.

La peur de se sentir mal à l'improviste, de ne pas réussir, de se décourager. Mais Roberto sait que, s'il suit des règles précises et qu'il garde le moral et toute son attention, toutes ses craintes seront écartées. Ainsi, il a finalement trouvé un camping et, lorsque sa tente est devenue complètement trempée, il s'est installé dans un bungalow où il a enfin pu se sécher, se réchauffer et se reposer.

Finalement un peu de confort, en attendant de se remettre sur selle vers la prochaine destination: le village de Mordor! Nous continuerons à suivre les traces de Roberto au cours de son fascinant voyage sur deux roues, mais pour l'instant laissons-le récupérer de toutes ces fatigues de la journée.

Toutes les photos présentes dans l'article sont originales et de la propriété de Roberto Cassa

Commentaires 0