Un mois d'août sous le signe des deux roues à travers le Beau Pays | Selle Royal

Un mois d'août sous le signe des deux roues à travers le Beau Pays

Bike Culture & Tips

Un mois d'août sous le signe des deux roues à travers le Beau Pays
Février 2017

Voici l'histoire de deux cyclistes passionnés qui passent quasiment toute l'année en pédalant et qui ont décidé de visiter l'Italie à vélo: Vladas et Gediminas, deux garçons lituaniens, aiment voyager en toute liberté, en plantant leur tente au milieu des vignes, au milieu des champs de blé ou dans tout autre endroit calme et loin du chaos citadin. Amoureux de la nature, ils préfèrent de loin la beauté des montagnes à celle des villes, c'est pourquoi leur voyage en Italie a favorisé les paysages et les décors naturels.

Sachant qu'ils doivent rouler sur de longs parcours pas toujours faciles et plats, les deux cyclistes ont utilisé une selle Scientia M-3, choisie en fonction des caractéristiques de leurs os ischiatiques et rembourrée de 3d Skingel idéal pour atténuer les gènes causées par les nombreuses heures passées sur le vélo.

Partis de Bergame dans la direction est, les deux amis ont parcouru les routes secondaires en traversant les pays riverains du lac de Garde et la splendide Vérone, pour enfin rejoindre Venise, des lieux magnifiques qui mériteraient un récit à part...

De là, ils se sont dirigés vers les Alpes, pour atteindre celle qui est probablement l'une des meilleures expériences de voyage faites jusqu'ici; du Col San Pellegrino jusqu'au Col du Stelvio, ils ont affronté des collines pentues et des tunnels longs et humides, en transportant 40 kilos d'équipement. Et malgré tout cela, l'envie de grimper le long des sentiers était toujours présente.

Puis, après s'être perdus dans les villages-fantômes de la Suisse, ils ont repris la route vers la mer et rejoint d'abord le Cinque Terre où le trajet est devenu assez difficile sur les collines. Puis direction Pise et sa célèbre tour, Rome et Naples jusqu'à atteindre l'objectif réel qu'ils rêvaient de visiter: le killer de Pompéi, le Vésuve! Avec quelques efforts, en une demi-journée, ils sont arrivés aux pentes du volcan, mais ils ont été freinés par le prix demandé pour monter au sommet: 10 euro. Payer pour grimper une montagne n'est pas dans leurs cordes, c'est pourquoi Vladas e Gediminas ont décidé de poursuivre vers d'autres rivages.

Ils se sont remis en route et ont atteint Villa San Giovanni, en Calabre, d'où ils ont pris le ferry pour débarquer en Sicile. La nuit passée sur la plage de Messina a été un véritable cauchemar: une tempête avec des centaines d'éclairs a secoué leur tente tout le temps durant laquelle ils ont cru mourir de peur!

Le lendemain, ils se sont aventurés sur les pentes de l'Etna. Par rapport aux efforts dépensés jusqu'ici, la montée sur le volcan est parue beaucoup plus facile que prévu, ils se sont donc arrêtés pour manger des sandwiches et dormir au milieu d'une pinède au sommet de la montagne; à un moment donné, un bruit les a réveillés... quelqu'un s'approchait de leur tente de manière furtive...

Ils prirent leurs torches au vol, et dirigèrent la lumière vers le bruit et devant leurs yeux apparut un renard. Plutôt affamé et pas du tout effrayé par leur présence, il mangea tout ce que les deux amis avaient laissé près de la tente. Puis il partit seulement après avoir tout fini!

Le lendemain matin, ils sont remontés sur leur selle et ont commencé un véritable tour de force en vélo là travers des zones rurales de la Sicile, faites de paysages arides et sableux semblables aux déserts africains où il est difficile de pédaler. Mais la fatigue a été récompensée lorsque devant leurs yeux a surgi la splendide plage de San Vito Lo Capo, entourée d'une mer cristalline et des collines qui complètent ce paysage de conte de fées. Dès lors, leur voyage a été une succession de merveilleux souvenirs: Trapani, Marsala, le vin sicilien et les délices de la cuisine de l'ale ont mis fin à un voyage à vélo qui a duré trente-trois jours tout au long de la botte.

Le lendemain, Vladas e Gediminas ont repris leur vie quotidienne, en emportant avec eux les émotions et les souvenirs indélébiles d'un extraordinaire voyage sur deux roues, à travers les 3197 km du plus beau pays au monde: l'Italie.

Commentaires 0