Un voyage entre rêve et réalité... sur deux roues | Selle Royal

Un voyage entre rêve et réalité... sur deux roues

Bike Culture & Tips

Un voyage entre rêve et réalité... sur deux roues
Décembre 2017

Décembre est le mois des désirs. Tandis que les enfants attendent qu'un monsieur au ventre rond, à la barbe blanche et vêtu de rouge descende de la cheminée avec des cadeaux, les adultes expriment leurs souhaits les yeux fermés et pensent à la manière de réaliser leurs plus grands rêves. Il y a quelque chose à laquelle je pense depuis longtemps et qui est lentement devenu mon idée fixe : prendre mon vélo et parcourir le monde. J'imagine le lieu où je voudrais me trouver et le voyage que je souhaiterai faire plus que tout au monde : parcourir en vélo la Carretera Austral, au Chili.

Je partirai avec ma compagne ; nous emmènerons nos moutain bike, nous monterons sur une selle qui ne nous fait pas ressentir la fatigue et qui amortit les chocs des trous de la Carretera sur lesquels passeront nos roues. Nous serons équipés pour le froid que nous rencontrerons tout au long du trajet et nous aurons tout le nécessaire en cas de crevaison ou d'ajustement de la chaîne. Je sais que cela arrivera parce que la beauté d'un voyage est aussi faite des petits incidents que le rendent unique et inoubliable. Nous nous munirons de cartes topographiques détaillées, car lorsque l'on part pour un voyage à vélo comme celui-ci, il est toujours préférable d'avoir un plan bien organisé ; nous emmènerons de la nourriture et de l'eau parce que les dénivelés peuvent devenir difficiles à certains endroits et avec une bonne dose de calories, il est plus facile de les affronter en pédalant.

Sur plus de 1200 kilomètres, quasiment de chemins de terre, je monterai sur mon fidèle cheval en métal et en caoutchouc, prêt à découvrir les Andes et les forêts millénaires qui les entourent, les eaux turquoises du Lac General Carrera et l'immense majesté du glacier O 'Higgins qui m'attend à la fin du voyage. J'imagine lorsque nous nous arrêterons pour admirer le luxuriant Parque Pumalìn, avec sa végétation luxuriante, et, fatigués mais satisfaits, nous planterons notre tente près des cascades, seulement pour nous réveiller le lendemain matin au bruit de l'eau qui coule. Sur le trajet, nous ferons des rencontres extraordinaires avec les cerfs chiliens, qui sont appelés ici guemal et qui dominent les froides vallées andines, ou nous apercevrons les condors et les pumas des régions plus au sud.

Il a fallu vingt ans avant que la Carretera Austral soit achevée en 1996, mais sa beauté à couper le souffle que nous admirerons sur notre vélo, en pédalant sans hâte à travers ces espaces immenses et sauvages, aura mérité cette attente. Nous disposerons d'un mois pour la parcourir entièrement, mais sans nous presser : nous affronterons chaque kilomètre pour le pur plaisir de pédaler et de profiter de ce climat si piquant et de ces couleurs si vives.

Je sais que si je rouvre les yeux maintenant, je me trouverai chez moi, devant le feu de cheminée que j'ai allumé, car l'hiver n'est pas hiver sans un feu crépitant. Dehors, il doit commencer à faire sérieusement froid, quelques flocons de neige clairsemés commenceront à tomber, tandis que moi, je serai allongé sur le canapé pour rêver. Qui sait ... peut-être que dans quelques jours, devant mon sapin de Noël, il y aura ce cadeau spécial également pour moi. En attendant le 25 décembre, je referme les yeux et je repars dans mon voyage de rêve.
Quelles nouvelles destinations m'attendent ?

 

 
Commentaires 1
A beautiful, evocative piece of writing! Merry Christmas ;-)